Les robots industriels ont la cote

Articles - Image d'intro

La pandémie et la pénurie de main-d’œuvre mettent beaucoup de pression sur un fabricant trifluvien de robots industriels et d'équipements d'automation. Ses produits sont tellement en demande, de partout dans le monde, qu'AGT Robotics doit doubler sa capacité et embaucher.

 

 

Ses bras intelligents sont notamment utiles pour souder à la chaîne des pièces métalliques pour l'industrie de la construction. La demande vient non seulement du Québec, mais aussi des États-Unis, de l'Europe, de l'Australie et du Japon.

Dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre, l'automatisation industrielle est en forte croissance. La pandémie n'y a rien changé, au contraire.

«À l'international, oui la pandémie a eu un impact majeur pour les gens qui font de la robotique. La main-d’œuvre ne s'est pas améliorée. Ça veut dire que les gens cherchent toujours autant de main-d’œuvre qu'ils cherchaient avant la pandémie. Les manufacturiers roulent à 100 milles à l'heure. Il manque de main-d’œuvre. Donc la demande est extrêmement forte», a expliqué mardi à TVA Nouvelles Éric Bélanger, président d'AGT Robotics.

Pour l'instant, l'entreprise de la Mauricie parvient à suffire à la demande en se tournant notamment vers la sous-traitance pour faire manufacturer des pièces qu'elle assemble par la suite.

Son expansion créera une trentaine d'emplois de manœuvres, de spécialistes en procédés industriels et d’ingénieurs mécanique et électrique.

Pour écouter le reportage complet : https://www.tvanouvelles.ca/2021/05/18/les-robots-industriels-ont-la-cote

Retour à la liste des nouvelles