Résultats de l’enquête sur les perspectives de recrutement et les besoins de formation des entreprises de la fabrication métallique industrielle

Actualités - Image d'intro
Au printemps dernier, PERFORM, le Comité sectoriel de la main-d’œuvre dans la fabrication métallique industrielle procédait à son enquête biennale sur les perspectives de recrutement et les besoins de formation auprès des entreprises de la fabrication de produits métalliques, de machines et de matériel de transport.

Voici les faits manquants de l’enquête menée auprès de 881 répondants : 

  • Le recrutement de la main-d’œuvre spécialisée est considéré comme une priorité pour 78% des répondants;
  • Les 881 entreprises ayant participé à l’enquête sur les perspectives de recrutement prévoient embaucher en 2019-2020 plus de 6000 travailleurs dont plus de 1550 soudeurs et près de 875 machinistes opérant sur machines conventionnelles ou sur machines-outils à commande numérique. Le nombre d’embauches effectuées par ces mêmes entreprises l’année précédant l’enquête est de plus de 7000;
  • Plus de la moitié des personnes sondées ont mentionné avoir eu des difficultés à embaucher des soudeurs, des assembleurs-soudeurs et des machinistes sur machines-outils à commande numérique, avec des postes restés vacants plus de 4 mois;
  • Les travailleurs expérimentés est une solution envisagée pour pallier aux besoins de main-d’œuvre actuels et futurs par 91 % des entreprises sondées. Ceux-ci envisagent d’embaucher des travailleurs de 55 ans et plus possédant les compétences nécessaires au cours de la prochaine année;
  •  L’accroissement de la qualification des travailleurs et des travailleuses est une priorité pour 77 % des répondants ;
  •  71% des répondants estiment qu’ils doivent réduire le temps de livraison de leurs produits;
  •  Environ la moitié des entreprises sondées dans le cadre de l’enquête ont déclaré exporter à l’étranger. La moitié de celles-ci exportent plus de 20% de la valeur de leurs livraisons;
  • Plus de 54% des répondants prévoient une augmentation des ventes contre 11% qui entrevoient une diminution pour 2019-2020.

L’enquête a également révélé que 60% des personnes interrogées connaissaient Perform. À titre de rappel, mentionnons que le Comité sectoriel de la main-d’œuvre dans la fabrication métallique industrielle vise à :

  • Définir les compétences actuelles et futures de la main-d’œuvre;
  • Identifier les besoins de formation continue;
  • Contribuer à la révision des programmes de formation professionnelle et technique afin qu’ils soient conformes aux besoins de l’industrie;
  • Élaborer des normes professionnelles pour les principaux métiers de l’industrie;
  • Développer des outils de formation, notamment dans le cadre du Programme d’apprentissage en milieu de travail d’Emploi-Québec;
  • Proposer des stratégies pour aider l’industrie en matière d’organisation du travail, de gestion et de formation des ressources humaines;
  • Effectuer des analyses de benchmarking;
  • Promouvoir les métiers de la fabrication métallique auprès des jeunes et des personnes en réorientation de carrière.
Retour à la liste des nouvelles